Quelques conseils pour mieux vivre avec sa PPC

Contenu publié le : 25 janvier 2009

Les petits trucs !
La mise en place d’un appareil de PPC nécessite une adaptation qui est parfois difficile les 3 premiers mois. Des solutions existent, la société prestataire de service qui gère la maintenance de l’appareil et votre médecin sont là pour vous aider. N’hésitez pas à en parler.

GÊNE RESSENTIE

CAUSES

SOLUTIONS

Sensation d’inconfort

Masque inadapté

Trop de fuites
 

 
Manque d’informations sur l’utilisation de la machine

Utiliser un masque adapté

Détecter les fuites et y pallier Repositionner le masque sans trop serrer le harnais

Demander plus d’informations à son médecin ou
prestataire

Claustrophobie (sensation d’oppression)

Impression de ne plus avoir la liberté de respirer

Anxiété

Utiliser un masque nasal lorsque cela est possible.

Se rassurer et pratiquer la journée pour s’habituer

Irritation de la peau

Blessure au nez

Masque inadapté (allergie  à la matière)

Forme de masque inadapté

Harnais trop serré

Changer de masque

Trouver un autre masque avec d’autres points de contact

Relâcher le harnais

Sécheresse buccale

Respiration par la bouche

Maintenir la bouche fermée avec une mentonnière

Utiliser un masque facial

Utiliser un humidificateur chauffant

Irritation oculaire, conjonctivite

Fuites vers les yeux

Repositionner le masque

Changer le type de masque

Rhinite (nez qui coule)

Sécheresse nasale

Allergie

Trop d’air froid

Consulter son médecin

Utiliser un humidificateur chauffant

Intolérance à la pression

Sensation d’étouffer

Trop de pression en début de nuit

Impression liée à la période d’adaptation

Modifier les réglages de la machine

Se rassurer et pratiquer la journée pour s’habituer

Trop de bruit, surplus d’air

Probable fuite

Circuit perforé

Tampon de prise de pression au masque enlevé

Maintenir la bouche fermée

Repositionner le masque
Vérifier l’état du circuit

Vérifier l’état du masque, si toutes les pièces ont été remises en place après nettoyage

   
precedent suivant

A lire dans la rubrique : Quelques conseils pour mieux vivre avec sa PPC

Partagez ce contenu :