Les apnées du sommeil

Contenu publié le : 6 janvier 2009 et modifié le: 18 avril 2009

Définition
Les apnées du sommeil se définissent par des arrêts répétés de la respiration au cours du sommeil. Ces pauses respiratoires résultent le plus souvent d’un blocage au passage de l’air dans les voies aériennes supérieures, on parle alors d’apnées « obstructives ». Elles sont pathologiques lorsqu’elles durent plus de 10 secondes.

Lorsque l’obstruction est complète, on parle d’apnées, lorsqu’elle est partielle, il s’agit alors d’hypopnées. Apnées et hypopnées peuvent survenir des centaines de fois au cours de la nuit, entraînant une baisse d’oxygénation du sang. On parle de « syndrome d’apnées du sommeil » lorsque ces événements surviennent plus de 10 fois par heures au cours du sommeil.

Si les épisodes d’apnées ou d’hypopnées sont nombreux, le sommeil n’est plus reposant, mais ressemble plus à un véritable marathon. Le cœur travaille anormalement plus pour mobiliser toutes les réserves en oxygène. Le réveil matinal est alors difficile avec une sensation de fatigue dès le lever, une somnolence excessive la journée accompagnée de difficultés de concentration et de troubles de la mémoire. Non traitées, les apnées du sommeil augmentent le risque de maladies cardiovasculaires.

precedent suivant

A lire dans la rubrique : Les apnées du sommeil

Partagez ce contenu :