De 1 à 3 ans

Contenu publié le : 25 janvier 2009 et modifié le: 3 octobre 2016

Que faire pour aider mon enfant à garder un bon sommeil ?

À faire :

Gardez un rituel de coucher et privilégiez ce moment particulier avec votre enfant.

Utilisez le même rituel de coucher en vacances, le week-end et en semaine.

Observez votre enfant et essayez de trouver l’heure de coucher qui lui convient.

Gardez des horaires réguliers de coucher, de lever, de siestes et d’activités.

Trouvez des activités stimulantes pendant la journée. (Surtout de l’exercice physique en plein air).

Diminuez l’intensité de la lumière le soir et ouvrez grand les volets le matin :
l’alternance lumière / obscurité est importante pour synchroniser l’horloge biologique sur le rythme jour / nuit.

À éviter :

Pas de biberon pour aider votre enfant à s’endormir.

Le lit de l’enfant doit être réservé au sommeil – ne pas remplir son berceau de jouets.

Aller au lit ne doit pas être une punition.

Évitez les boissons contenant de la caféine (soda type cola).

Limitez le temps de télévision, surtout le soir.

Pas de télévision dans la chambre de votre enfant.


Quelles sont les difficultés de sommeil de l’enfant de 1 à 3 ans ?

Deux cas de figure sont fréquents chez les enfants entre 1 et 3 ans – les enfants qui n’ont pas envie de s’endormir et les enfants qui réveillent leurs parents plusieurs fois par nuit. Les terreurs nocturnes et les cauchemars sont aussi fréquents. Chez les enfants de 3 – 4 ans, 22 à 29 % des enfants ont des problèmes de sommeil, 15 % ont des difficultés d’endormissement et 23 % se réveillent régulièrement.

Dans la plupart des cas, ces troubles sont dus au fait que l’enfant a oublié – ou n’a jamais appris – comment s’endormir seul. Dans des cas plus rares, les troubles du sommeil sont en relation avec des maladies comme un reflux gastro-oesophagien par exemple, ou de l’anxiété mais celle-ci est alors également présente dans la journée.

A lire dans la rubrique : De 1 à 3 ans

Partagez ce contenu :