Nous avons des horloges dans le cerveau

Contenu publié le : 5 janvier 2009 et modifié le: 14 janvier 2017

Les expériences d’isolement temporel, comme celle du spéléologue Michel Siffre, ont permis de montrer que le sommeil a un rythme propre, indépendant de l’alternance du jour et de la nuit.

Ce type d’expérience a permis de dégager 2 conclusions :

  • La première est qu’il existe une horloge interne dans notre cerveau qui commande le rythme de notre sommeil.
  • La seconde, que cette horloge a spontanément une période supérieure à 24 heures, ce qui nécessite une remise à l’heure journalière afin d’être correctement calée sur l’alternance du jour et de la nuit. Cette remise à l’heure se fait grâce aux synchroniseurs.
Les synchroniseurs sont des signaux réguliers qui nous sont adressés par notre environnement :
L’alternance du jour et de la nuit est le signal rythmique extérieur le plus évident ;

A lire dans la rubrique : Nous avons des horloges dans le cerveau

Partagez ce contenu :