L’insomnie

Contenu publié le : 5 janvier 2009 et modifié le: 26 juillet 2016

L’insomnie chronique se définit comme une insomnie qui survient plus de 3 fois par semaine et depuis plus de 3 mois. Son retentissement sur la forme du lendemain a des conséquences néfastes. Répétée nuit après nuit, elle fragilise la résistance de la personne vis-à-vis du stress et des agressions de la vie de tous les jours.

  • Ses causes sont essentiellement psychologiques ou psychiatriques, avec au premier plan l’anxiété et la dépression. Dans ces cas-là, l’insomnie accentue la détresse psychologique, entraînant un véritable cercle vicieux dont on a du mal à sortir. Le stress est également un grand pourvoyeur d’insomnies.
  • Les conditions liées à l’environnement ou au mode de vie sont également impliquées dans ces insomnies.

Toutes ces formes d’insomnie sont dites « secondaires » car on peut identifier une cause psychique ou physique.

  • Il existe aussi une insomnie dite « primaire » car on ne trouve pas, ou plus, de cause pouvant l’expliquer. Il s’agit de l’insomnie psychophysiologique. C’est une insomnie « maladie » qui évolue pour son propre compte et qui s’auto-entretient en raison du comportement de l’insomniaque.


Fréquence : Dormir mal de temps en temps est fréquent, 20 à 30 % de la population souffre d’insomnie chronique et 10% ont une insomnie sévère.

Partagez ce contenu :

En compléments dans la rubrique : L'insomnie