Les troubles du sommeil

Contenu publié le : 18 décembre 2008 et modifié le: 10 octobre 2016

fatigue_reseau_morphee

Le sommeil est capital ! C’est lui qui nous permet de nous reconstruire, de reconstituer nos défenses et nos réserves, de grandir, d’apprendre, de nous adapter à notre environnement… C’est l’homme endormi qui permet à l’homme éveillé de fonctionner.

On peut tous connaître une ratée du sommeil, un soir , ou quelques soirs de suite… En revanche quand ces troubles se répètent nuit après nuit, pendant plus de 3 mois, il faut consulter. En parler à son médecin généraliste, et voir un spécialiste si les troubles persistent et que la solution n’est pas trouvée.

Les troubles du sommeil touchent beaucoup de personnes. L’insomnie chronique sévère atteint environ  10% de la population mais 30 à 40 % d’entre nous auront à connaître des périodes d’insomnie. Les femmes insomniaques sont 2 fois plus nombreuses que les hommes.  A l’inverse, le syndrome d’apnées du sommeil concerne plus les hommes que les femmes, avec 4% des hommes atteints pour 2% des femmes. L’insomnie est très liée à des causes psychologiques ou psychiatriques, alors que les apnées du sommeil sont  organiques, liées au surpoids, ou à des prédispositions anatomiques  particulières.
Les pathologies du sommeil  sont de ce fait complexes… La médecine du sommeil fait  ainsi appel à des spécialistes aussi variés que des psychiatres, des neurologues, des pneumologues, des ORL, des cardiologues, et bien sur, des médecins qui sont par essence pluridisciplinaires,  comme les physiologistes ou les médecins généralistes. La médecine du travail est aussi concernée.
Lorsqu’un patient se plaint de troubles du sommeil, il y a nécessité à faire le point sur l’ensemble des symptômes ressentis, ceux qui concernent le sommeil, mais aussi ceux qui altèrent le fonctionnement pendant la journée. Seront recherchés aussi les conséquences ou intrications avec les autres pathologies, cardiaques, endocriniennes, psychiatriques, ophtalmologiques, immunologiques…

Enregistrer

A lire dans la rubrique : Les troubles du sommeil

Partagez ce contenu :