Le syndrome des jambes sans repos

Contenu publié le : 5 janvier 2009 et modifié le: 28 juillet 2016

Le syndrome des jambes sans repos est aussi appelé Syndrome de Willis-Ekbom.

Il se définit comme des sensations désagréables dans les jambes souvent décrites comme des impatiences. Ces impatiences peuvent être dues à une sensation de gêne, d’inconfort, de sensations désagréables parfois douloureuses à la limite du tolérable, de fourmillements, picotement

Ces impatiences surviennent au moment du repos, en position assise ou couchée, principalement le soir voire la nuit, à l’endormissement ou au cours du sommeil. Elles peuvent aussi la journée, lors d’une immobilité prolongée.
Le seul moyen de soulager ces impatiences est alors le mouvement, la marche ou une activité cérébrale soutenue. La disparition des symptômes avec l’activité (cérébrale ou physique) est d’ailleurs un argument diagnostique qui permet de différencier les impatiences du SJSR des douleurs (ou lourdeurs) de l’insuffisance veineuse qui, à l’inverse, sont soulagées par le repos allongé.

Ce symptôme touche 8,5% de la population française, principalement les femmes et commence en général entre 25 et 30ans.

Le SJSR est une maladie chronique. Sa gravité est liée avant tout aux retentissements sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent mais aussi de leurs compagnons.

Dans 80% on retrouve au SJSR ce que l’on appelle un MOUVEMENT PERIODIQUE DES JAMBES

A lire dans la rubrique : Le syndrome des jambes sans repos

Partagez ce contenu :