Traitement chirurgical et médicamenteux

Contenu publié le : 25 janvier 2009 et modifié le: 9 février 2013

Traitement chirurgical

Des traitements chirurgicaux ont été proposés pour lutter contre les apnées du sommeil. Comme tout acte chirurgical, il faut prendre en compte les risques de complications respiratoires, de saignements et de douleurs post-opératoires inhérents à toute intervention.

En général, il s’agit d’un geste chirurgical simple, relativement léger qui intervient sur le fond de la gorge (voile du palais et/ou amygdales), ou sur les fosses nasales, et/ou encore sur la base de la langue. Ce type de traitement est cependant moins efficace que la PPC ou l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM), mais il peut parfois être utile en complément des traitements de références.

D’autres types de chirurgies ont été proposés avec une intervention sur la mandibule (mâchoire inférieure) que l’on sectionne pour réaliser une avancée de la mâchoire et ouvrir ainsi le passage de l’air au niveau du fond de la gorge. Ce type d’intervention est assez lourd et n’est proposé qu’en cas d’échec ou de refus des autres traitements.

Traitement médicamenteux

Il n’y a pas de traitement médicamenteux efficace sur les apnées. Certains antidépresseurs dit « sérotoninergiques » auraient des effets positifs mais insuffisants.

En revanche certains médicaments qui agissent sur la respiration la nuit sont contre-indiqués comme les somnifères, en particulier les benzodiazépines. Si la personne utilise une machine qui corrige les événements respiratoires, cette contre-indication n’est plus aussi formelle.

En savoir encore plus sur les apnées : le site de Respiradom

Une association de patients pour vous aider :
Sommeil et Santé

www.sommeilsante.asso.fr/

precedent suivant
Partagez ce contenu :