Le traitement par orthèses d’avancée mandibulaire

Contenu publié le : 25 janvier 2009 et modifié le: 17 juin 2010

orthesemandibulaire
Le traitement par orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) est une alternative mécanique au traitement par PPC. Il est adapté aux patients présentant des symptômes moins sévères et n’ayant pas un surpoids important, après avis d’un orthodontiste et d’un spécialiste du sommeil. Actuellement certains dispositifs d’OAM sont remboursés par la sécurité sociale, le coût global avec pose de l’appareil peut varier d’une façon importante selon le praticien. Il est donc conseillé de se renseigner auprès de lui pour obtenir les informations nécessaires.

L’orthèse se présente comme un appareil dentaire, généralement en deux parties ajustées l’une sur le maxillaire supérieur, l’autre sur le maxillaire inférieur. Un système de petit levier relie l’une à l’autre les orthèses avec pour objectif d’avancer la mâchoire inférieure, de telle sorte que le massif de la langue soit poussé vers l’avant, dégageant le fond de la gorge et ouvrant les voies aériennes supérieures pour un meilleur passage de l’air. Il est recommandé d’utiliser des orthèses faites sur mesure. Un contrôle de l’efficacité du traitement par un enregistrement du sommeil est nécessaire pour adapter l’avancée de la mâchoire. Un suivi régulier tous les 6 mois chez un dentiste ou un orthodontiste formé à ce type de traitement est vivement conseillé.

Ce traitement peut entraîner des sensations désagréables qui peuvent être un obstacle à la poursuite du traitement.

  • Sensation de tension au niveau des dents
  • Douleur dans les mâchoires
  • Hypersalivation ou sécheresse buccale
  • Saignement des gencives
  • Bourdonnement d’oreilles
  • Déplacement des dents

Les orthèses sont considérées comme un peu moins efficaces que la PPC. Elles représentent plutôt un traitement de seconde intention. Néanmoins, elles restent une alternative thérapeutique pour ceux qui ne supportent pas la PPC.

precedent suivant
Partagez ce contenu :